Suisse – Hérens – La Borgne

Published: 24/08/2018 | Documented: Jul.-Aug. 2018
Categories: Europe, Switzerland

De retour en Valais, j’aspire à revisiter et présenter ma terre natale sous un angle esthétique et culturel. Sans céder aux lieux communs, mon œil photographique explore la géographie, l’habitat et la vie quotidienne, ainsi que certaines pratiques culturelles ancestrales.

J’y trouve un plaisir indéniable et même insoupçonné pour celui qui pensait avoir fait le tour de la question depuis bien longtemps.  Car l’intérêt artistique d’un sujet réside avant tout dans la perspective et l’état d’esprit de son auteur. Toute démarche artistique peut être exploratoire même si elle traite d’un sujet déjà largement connu.

Mon projet photographique est consacré au Val d’Hérens, situé aux portes de Sion où je réside. Il se décline en divers thèmes en cours de documentation. En voici le premier volet qui présente la rivière nommée la Borgne et en particulier sa partie finale près de Bramois.

La Borgne

La Borgne ne dément pas l’adage selon lequel l’eau vient du ciel par les montagnes. Ses eaux naissent dans l’espace glaciaire situé entre la Dent Blanche et le Pigne d’Arolla, collectées en deux cours d’eau qui s’unissent près du village des Haudères.

Val d'Hérens 2018

De là, la Borgne ne court donc qu’une trentaine de kilomètres dans le Val d’Hérens avant de se jeter dans le Rhône. Chemin faisant, la rivière ne traverse aucun village hormis Bramois dans la plaine du Rhône. Ses crues étaient redoutées des Hérensards qui ont dès lors concentré leurs habitations dans des lieux plus sûrs. Dans les derniers kilomètres, la Borgne court dans des gorges spectaculaires qui abritent notamment l’ermitage de Longeborgne.

Val d'Hérens 2018

Bramois

La Borgne traverse Bramois de part en part dans un lit désormais endigué. La bourgade campagnarde a longtemps vécu d’activités agricoles. De nos jours, la vigne constitue toujours une activité de choix, aux côtés des vergers fruitiers.

Val d'Hérens 2018

Val d'Hérens 2018

Val d'Hérens 2018

Val d'Hérens 2018

Val d'Hérens 2018

Val d'Hérens 2018

Val d'Hérens 2018

Longeborgne

Après avoir visité des sites religieux perchés dans des montagnes en Turquie ou au Bhoutan, je ne pouvais que faire de même à l’ermitage de Longeborgne – un haut-lieu de pèlerinage catholique en Valais.

Très tôt dans l’histoire, les grottes des gorges de la Borgne servent de refuge pour les habitants de Bramois et leurs biens en période d’insécurité.

Le site acquiert une dimension religieuse au 16e siècle. En 1522, des religieux franciscains obtiennent auprès des autorités locales l’autorisation de bâtir un site de retraite religieuse dans les grottes de la Borgne. Les habitants locaux conservent toutefois le droit de s’y réfugier en cas de danger.

L’ermitage connaît des fortunes diverses durant les siècles suivants, animé successivement par divers ordres religieux.  Dès 1924, les Bénédictins s’y installent. Un seul d’entre eux y vit encore nos jours.

An balade le long de la Borgne, j’entrevois d’abord l’ermitage en empruntant du regard le monte-charge qui facilite le transit des biens essentiels du frère bénédictin qui y vit encore.

Val d'Hérens 2018

La montée est brève et plaisante,  ponctuée par un digne chemin de croix agrémenté de lanternes. Le jeu de lumière distillé par le soleil couchant y brosse des toiles abstraites qui fusionnent subtilement avec l’imagerie religieuse.

Val d'Hérens 2018

Val d'Hérens 2018

Val d'Hérens 2018

Val d'Hérens 2018

Val d'Hérens 2018

L’ermitage est blotti sur une terrasse rocheuse au-dessus de la Borgne. Les hautes falaises qui surplombent dangereusement le site religieux. Leurs éboulis rocheux ont gravement endommagé l’ermitage en 1796. Dans la paroi rocheuse, des grottes logent deux chapelles.

Val d'Hérens 2018

Val d'Hérens 2018

Le spectacle naturel est superbe de pureté, propice à l’élévation spirituelle. L’ermitage est peu visité en temps normal, mais très fréquenté les jours de fête religieuse. Il contient une large collection d’ex-voto peints depuis le 17e siècle en lien avec Longeborgne et rapportant des grâces obtenues et contées par les pèlerins.

Val d'Hérens 2018

Val d'Hérens 2018

Recteur de l’ermitage, le père François Huot vit en ermite mais pas en solitaire. Il reste à l’écoute du monde grâce à la radio, la télévision et même l’Internet. S’il n’apparaît pas spontanément lors des visites impromptues, il demeure disponible pour les visiteurs. Il se balade régulièrement dans le Val d’Hérens et se rend mensuellement dans la capitale sédunoise pour ses achats de biens essentiels.

Energie

A la redescente, le grondement de la Borgne se fait entendre et l’usine hydroélectrique de Bramois marque l’entrée du Val d’Hérens. Auparavant, Bramois a exploité une mine de charbon pendant quatre siècles, avant de se tourner vers la production d’énergie hydroélectrique en lien avec la Borgne.

Val d'Hérens 2018

Val d'Hérens 2018

Une partie de ses eaux de la Borgne est captée par divers ouvrages hydroélectriques depuis plus d’un siècle.  La genèse de la production d’énergie hydroélectrique en Valais est liée aux besoins énergétiques croissants de l’industrie de transformation d’alumine au début du 20esiècle. Ainsi est née la centrale hydroélectrique de Bramois. L’eau y est acheminée par conduite forcée pour y générer du courant électrique avant de regagner la Borgne. L’élégant bâtiment à vocation industrielle ne détonne en rien dans le paysage sauvage de la gorge de la Borgne.

Val d'Hérens 2018

Gorge de la Borgne

Esprit curieux, je ne saurais me contenter du début de la gorge de la Borgne. Celle-ci m’appelle et me transporte sur ses flancs le long de la rivière.

Val d'Hérens 2018

Val d'Hérens 2018

Dans un premier temps, la main humaine y rivalise encore avec Dame Nature, comme dans cet ouvrage d’ingénierie hydrique.

Val d'Hérens 2018

Val d'Hérens 2018

En remontant la gorge, la présence humaine mincit pour ne résumer à un sentier menacé par la végétation, alors que la Borgne prend ses aises dans son lit.

Val d'Hérens 2018

Val d'Hérens 2018

Plus moyen de progresser dans le défilé rocheux. Dans un élan d’audace, les hommes ont risqué ici un dernier et frêle pont de bois jeté sur l’autre rive, afin de regagner les hauteurs du Val d’Hérens. En cheminant à proximité d’un affluent de la Borgne, l’eau et le végétal se marient superbement dans une succession de petites cascades. Un petit monde de fées.

Val d'Hérens 2018

Val d'Hérens 2018

Le sentier se tortille pour mieux s’élever dans les pinèdes, avant de se dédoubler entre Combiola et Vex. Après une rude montée, j’atteins le village de Vex qui m’offre de belles vues sur la partie supérieure du Val d’Hérens ainsi que sur la gorge de la Borgne.

Val d'Hérens 2018

Val d'Hérens 2018

La descente sur Bramois à présent. Un autre sentier escarpé me ramène rapidement mon point de départ à Bramois. En chemin, mon regard plonge sur l’ermitage de Longeborgne qui médite dans le soleil couchant.

Val d'Hérens 2018

Au fond de la gorge, je retrouve la rivière. Celle-ci rue dans ses brancards de pierre et de béton, conçus pour réduire sa force avant la traversée de Bramois.

Val d'Hérens 2018

Val d'Hérens 2018

Si ma découverte de la gorge de la Borgne s’achève ici, elle m’a suggéré d’autres balades au voisinage de la rivière du Val d’Hérens que je vous conterai bientôt.

Val d'Hérens 2018

Bien à Vous,